Page d'accueil
France Génocide Tutsi France Génocide Tutsi
Mise à jour :
1 mai 2022 Anglais

À Kigali, la situation est ce matin dramatique : un Premier ministre assassiné, 10 Casques bleus belges abattus par la garde présidentielle alors qu'ils assuraient la protection du Premier ministre, 19 prêtres et religieuses massacrés

Fiche Numéro 29977

Numéro
29977
Auteur
Coudenhove, Anne (de)
Date
8 avril 1994
Amj
19940408
Heure
12:00:00
Fuseau horaire
CEST
Surtitre
Journal de 12 heures
Titre
À Kigali, la situation est ce matin dramatique : un Premier ministre assassiné, 10 Casques bleus belges abattus par la garde présidentielle alors qu'ils assuraient la protection du Premier ministre, 19 prêtres et religieuses massacrés
Soustitre
Selon un porte-parole de l'ONU, des troupes du Front patriotique rwandais marchaient jeudi soir [7 avril] vers Kigali.
Taille
21060 octets
Nb. pages
2
Source
Fonds d'archives
INA
Type
Transcription d'une émission de télévision
Langue
FR
Résumé
- Pour le deuxième jour consécutif, de très violents combats à Kigali, la capitale du Rwanda. Le Président a été tué mercredi soir [6 avril] dans un attentat avec le Président du Burundi voisin. Hier [7 avril] à Kigali, des Casques bleus belges ont été assassinés. La ville est maintenant à feu et à sang.
- Kigali, la capitale du Rwanda, sombre dans la guerre civile. La situation est ce matin dramatique : un Premier ministre assassiné, 10 Casques bleus belges abattus par la garde présidentielle alors qu'ils assuraient la protection du Premier ministre, 19 prêtres et religieuses massacrés.
- Annie Thomas, "AFP Audio - Nairobi" : "De nombreux habitants de Kigali ont vraisemblablement péri eux aussi, tués par des militaires, des bandits ou dans des affrontements entre Hutu et Tutsi. La guerre civile menace de nouveau le Rwanda. Selon un porte-parole de l'ONU, des troupes du Front patriotique rwandais, le mouvement de rébellion tutsi qui avait signé l'année dernière un accord de paix avec le gouvernement, marchaient jeudi soir [7 avril] vers Kigali. Le Burundi voisin, qui a lui aussi perdu son Président mercredi [6 avril], est en revanche très calme, aujourd'hui encore".
- Les responsables des Nations unies craignent désormais que les affrontements entre ethnies rivales hutu et tutsi s'étendent hors de la capitale Kigali, où les combats n'ont jamais été aussi violents depuis octobre 1990. Dans cette ancienne colonie belge, les Tutsi minoritaires revendiquent le pouvoir aux mains des Hutu.
- La Belgique s'apprêtent à évacuer les étrangers pris au piège des combats à Kigali. La France, elle, envisage d'envoyer au Rwanda des troupes stationnées en Centrafrique. Environ 600 Français vivent aujourd'hui dans la capitale rwandaise.