Page d'accueil
France Génocide Tutsi France Génocide Tutsi
Mise à jour :
4 août 2022 Anglais

De violents combats au mortier et à l'arme automatique se sont déroulés cet après-midi à proximité de la ville de Goma

Fiche Numéro 3543

Numéro
3543
Auteur
Narcy, Jean-Claude
Auteur
Marque, Isabelle
Auteur
Ramirez, GĂ©rard
Date
17 juillet 1994
Amj
19940717
Heure
20:00:00
Fuseau horaire
CEST
Surtitre
Journal de 20 heures [2:17]
Titre
De violents combats au mortier et à l'arme automatique se sont déroulés cet après-midi à proximité de la ville de Goma
Soustitre
Un accrochage entre soldats français et forces du Front patriotique rwandais s'est produit ce soir non loin de la ville de Kibuye.
Nom fichier
Taille
7360807 octets
Source
TF1
Fonds d'archives
INA
Type
Journal télévisé
Langue
FR
Résumé
- Au Rwanda, alors que le pont aérien humanitaire a débuté pour secourir les centaines de milliers de réfugiés à la frontière du Zaïre, de violents combats au mortier et à l'arme automatique se sont déroulés cet après-midi à proximité de la ville de Goma, provoquant une véritable panique. Plusieurs dizaines de réfugiés ont été piétinés. Il y aurait plusieurs dizaines de morts.
- Sur la route qui mène à Goma, la débâcle est totale. Les civils ne sont pas seuls, toute l'armée rwandaise ou presque est en fuite. La plupart des armes sont vides mais certains soldats ont encore des munitions que les Zaïrois confisquent.
- La dernière bataille du Rwanda se joue sans gloire à Gisenyi : une fois la ville prise, tout le pays -- sauf la zone des Français -- sera aux mains du Front patriotique rwandais. Mais sa victoire coûte cher, en détresse et en vie humaine.
- 10 personnes ont été tuées ce soir sur l'aéroport de Goma, base de l'opération humanitaire française Turquoise. Il s'agit de réfugiés rwandais tombés sous les tirs de mortiers en fin d'après-midi. D'autre part un officier français a été blessé mais ses jours ne sont pas en danger, dit-on au service de communication des armées qui parle de balle perdue.
- Un accrochage entre soldats français et forces du Front patriotique rwandais s'est produit ce soir non loin de la ville de Kibuye. Il n'y a pas de victimes dans les rangs français. Il y a quelques instants, le FPR a menacé d'envahir la zone de protection mise en place par la France.