Page d'accueil
France Génocide Tutsi France Génocide Tutsi
Mise à jour :
5 août 2022 Anglais

Les Présidents du Rwanda et du Burundi se trouvaient dans le même avion quand il s'est écrasé. Cet attentat a provoqué de nouveaux troubles meurtriers à Kigali. Le Premier ministre du Rwanda aurait été tué ainsi que trois observateurs militaires belges

Fiche Numéro 29337

Numéro
29337
Auteur
Amar, Paul
Auteur
Mavic, Florence
Date
7 avril 1994
Amj
19940407
Heure
20:00:00
Fuseau horaire
CEST
Surtitre
Journal de 20 heures [2:16]
Titre
Les Présidents du Rwanda et du Burundi se trouvaient dans le même avion quand il s'est écrasé. Cet attentat a provoqué de nouveaux troubles meurtriers à Kigali. Le Premier ministre du Rwanda aurait été tué ainsi que trois observateurs militaires belges
Soustitre
La mort brutale des deux chefs d'État risque de relancer la guerre tribale qui oppose au Rwanda, comme au Burundi, deux ethnies.
Nom fichier
Taille
7783040 octets
Source
Fonds d'archives
INA
Type
Journal télévisé
Langue
FR
Résumé
- En Afrique deux chefs d'état sont morts en même temps : les Présidents du Rwanda et du Burundi se trouvaient dans le même avion quand il s'est écrasé. L'appareil aurait été abattu par qui ? On ne sait pas encore. Les trois membres de l'équipage, français, sont morts eux aussi. Et cet attentat a provoqué de nouveaux troubles meurtriers à Kigali, la capitale du Rwanda.
- Cela faisait 20 ans que le général-major Habyarimana était à la tête du Rwanda, à la suite d'un coup d'État. Un homme de poigne qui supportait mal de voir son pouvoir remis en cause par une opposition de plus en plus revendicative. Cyprien Ntaryamira était lui presqu'un novice. Il n'occupait le fauteuil de Président du Burundi que depuis janvier dernier. Choisi par le Parlement, il se voulait homme de dialogue.
- Tous deux revenaient d'un sommet de chefs d'État africains en Tanzanie. Leur avion aurait été abattu au moment d'atterrir sur l'aéroport de Kigali, la capitale du Rwanda. Pour l'instant on ne sait pas qui est à l'origine de ce qui a tout l'air d'un attentat.
- À peine la nouvelle connue, Kigali s'est enflammée. Et la communauté francophone suit avec une certaine crainte les combats qui ont éclaté depuis ce matin. Patrick Gasser, "C.I.C.R. Kigali Rwanda" : "Il y a beaucoup de tensions, on entend des tirs, des explosions, grenades, au mortier. J'ai des indications que y a des maisons qui sont pillées. Je ne suis pas en mesure de vous dire exactement qui tire contre qui à ce stade, c'est impossible. La sécurité est telle qu'on ne peut pas se permettre de se déplacer".
- Le Premier ministre du Rwanda aurait été tué ainsi que trois observateurs militaires belges, membres des Nations unies.
- La mort brutale des deux chefs d'État risque de relancer la guerre tribale qui oppose au Rwanda, comme au Burundi, deux ethnies. Depuis des générations, les Hutu, majoritaires, combattent les Tutsi, minoritaires, jetant sur les chemins des milliers de réfugiés.
- Environ 600 coopérants français demeurent au Rwanda, 700 au Burundi voisin. Peut-être seront-ils amenés à quitter ces deux pays dans les jours prochains.